Sherbrooke : un style de vie plus tranquille, pour des amoureux de la nature

Spécial Semaine sherbrookoise des  rencontres interculturelles

Camila Neri Torquato est arrivée avec sa petite famille à Sherbrooke en janvier dernier, après avoir passé deux années à Montréal. Originaire du Brésil, cette passionnée de la nature et des espaces verts n’a pas hésité longtemps à choisir Sherbrooke comme ville d’adoption.

La nature et les espaces verts en pleine ville; voilà une phrase entendue maintes fois lorsqu’il est question de décrire Sherbrooke. Camila Neri Torquato a vite réalisé que c’est dans ce genre d’environnement qu’elle voulait s’épanouir.

Originaire du Brésil, elle a passé quelques années au Chili, pays d’origine de son conjoint Felipe Rodriguez, avant de s’installer à Montréal, en janvier 2018, en compagnie de son conjoint et de leur petit garçon Kalu Rodriguez Neri. Cependant, la métropole n’allait pas tout à fait avec le style de vie désiré par la famille Neri-Rodriguez.

« J’ai toujours préféré les villes un peu plus tranquilles, explique Camila. Je ne connaissais pas Sherbrooke avant de prendre part à une foire de l’emploi ici, où j’ai eu l’occasion de rencontrer Sophie Lapointe (conseillère en régionalisation de l’immigration, à Pro-Gestion Estrie), qui m’a parlé un peu plus de la ville. J’ai remis mon CV à un employeur de Sherbrooke, qui m’a par la suite appelé pour une entrevue. Ç’a fonctionné et j’ai eu l’emploi. Je suis intervenante sociale pour l’organisme Jeunes musiciens du monde. »

Notons que Camila a fait un baccalauréat en psychologie au Brésil. Elle a obtenu la reconnaissance de son diplôme au Québec. De son côté, son mari poursuit un doctorat à l’Université de Sherbrooke. « Il fait présentement une thèse sur le rôle que peut jouer l’agriculture urbaine sur la santé globale », précise Camila.

Coup de cœur pour les parcs!

Camila et sa famille sont arrivées à Sherbrooke en janvier dernier, soit quelques semaines avant le début de la crise entourant la COVID-19. Malgré tout, la vie suit son cours normal pour la petite famille, puisque Camila travaille et que son conjoint poursuit ses études. « Nous avons choisi le quartier d’Ascot, car c’est à côté de mon travail », souligne-t-elle. Leur domicile se trouve aussi tout près du Mont-Bellevue, un endroit apprécié par le couple, qui affectionne particulièrement les espaces verts.

« Chaque fin de semaine, on découvre Sherbrooke, particulièrement ses parcs. On aime aussi les petits villages aux alentours. J’aime beaucoup les paysages du Québec. Chaque saison est différente, contrairement au Brésil. C’est comme quatre pays dans un. »

Et quels sont les coups de cœur de Camila à Sherbrooke? Mon plus grand coup de cœur est la promenade de la gorge de la rivière Magog. J’aime aussi énormément le Marais Réal D.-Carbonneau et la promenade du Lac-des-Nations. »

Photo: Camila et son conjoint Felipe et leur petit garçon Kalu.

 

Notons que dans le cadre de la Semaine sherbrookoise des rencontres interculturelles, le programme de Régionalisation de l’immigration, administré par Pro-Gestion Estrie, souhaite mettre en valeur le parcours de personnes immigrantes qui ont choisi de venir s’établir à Sherbrooke.

 

Articles récents

Actualité, Évènements, Ils ont choisi l'Estrie!

ILS ONT CHOISI L’ESTRIE – 2022

novembre 21, 2022

Actualité, Évènements

EXPÉRIENCE EN ESTRIE

novembre 7, 2022

Articles Reliés

Actualité, Évènements, Ils ont choisi l'Estrie!

ILS ONT CHOISI L’ESTRIE – 2022

novembre 21, 2022

Ils ont choisi l'Estrie!

Ils ont choisi l’Estrie

juin 8, 2022
Toutes les publications